merlin

merlin

dimanche 29 septembre 2013

Brocéliande : l'arnaque

Puisque je n'ai plus grand chose sous la main, il me vient l'idée de faire un billet pour dénoncer cette vaste fumisterie commerciale qu'on appelle Brocéliande. Il s'agit de cette fameuse forêt, en Bretagne, qui apparaît dans les romans arthuriens, chez Chrétien de Troyes et déjà dans le Brut de Wace, et qu'un quarteron de restaurateurs madrés et d'hôteliers matois ont décidé de localiser sur le site de la commune de Paimpont.

Non que cette assimilation soit entièrement dénuée de fondements dans la culture populaire : la fontaine de Barenton, à laquelle des pratiques locales attribuaient la vertu de faire pleuvoir, n'est pas sans ressemblance avec celle à laquelle Yvain, dans Le Chevalier au lion, s'en vient tenter la merveille.



Mais tout le reste, c'est du bidon.

Oui, parce qu'il se trouve que, dans le coin qui entoure Barenton, existent un certain nombre de sites remarquables ou mégalithiques, comme la Bretagne n'en manque pas. Les rusés locaux n'ont rien laissé perdre : ils ont décrété, avec un aplomb qui peut laisser pantois, que chacun de ces sites correspondait à un des hauts lieux de la légende arthurienne. Et si rien ne rapproche les deux, qu'importe !

C'est ainsi que d'un banal étang, on a fait le séjour de la dame du lac. C'est ainsi que, dans un coin de forêt broussailleux, on veut voir le Val sans Retour de la fée Morgane. 

C'est bien gentil, mais c'est stupide. Passons, par bonté d'âme, sur le fait qu'Arthur était roi de Grande Bretagne, et que la plupart des sites de sa légende devraient s'y trouver. Dans les romans arthuriens, les chevaliers passent de longs jours, voir des mois ou des années, à voyager pour se rendre d'un lieu à l'autre. C'est pour cela qu'on parle de chevaliers errants. Et on veut nous convaincre que tous les hauts lieux du cycle arthurien sont en fait réunis dans le territoire d'un petit patelin de campagne ? Mais de qui se moque-t-on, tontaine et tonton ?

Celui qui remporte la palme du comique involontaire, c'est le cercle mégalithique que les locaux, ne reculant devant rien, appellent "Hotié de Viviane". Rien que le nom prouve bien tout ce que cette "tradition" a de factice et de frelaté : la dame du lac, au moyen âge, ne s'appelle pas Viviane ; son nom est Ninienne ! C'est le poète Alfred Tennyson, au XIXème siècle, qui a altéré son nom dans ses Idylls of the King.

Sachant que la prison de Merlin est invisible, qu'est-ce qui vous choque dans cette image ?

Le pire, c'est que les gens du coin l'assimilent à la prison d'air, la demeure invisible où la fée retient captif Merlin l'enchanteur. Prison invisible dont la principale caractéristique est d'être invisible. Ce qui implique qu'on ne puisse pas la voir. Les chevaliers de la Table Ronde la cherchent en vain, parce que rien ne l'indique. C'est souvent le problème avec l'invisibilité.

Je fais du mauvais esprit ? Eh bien, non. Paimpont est une jolie commune, qui propose des lieux pittoresque et peut justifier une halte. On peut même se laisser aller, quand on est sur place, à la suspension consentie d'incrédulité, comme un gamin qui va à Disneyland et s'amuse à prétendre que la grosse souris n'est pas un type crevant de chaud sous un costume. Encore faut-il ne pas être entièrement dupe. Brocéliande n'est jamais que cela, un Disneyland arthurien, et si votre fils croit vraiment aux souris anthropomorphes et parlantes, vous devriez vous faire du souci.

29 commentaires:

  1. Bref, j'ai bien fait de n'y point aller, si je comprends correctement…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ça dépend. Aimez-vous les arbres et les cailloux ? Parce que c'est l'essentiel de ce qu'il y a à voir.

      Mais ils font de bonnes crêpes, et on peut y acheter de petites conneries (épées en toc, figurines de chevaliers...) dans des magasins pour touristes.

      Supprimer
  2. Intéressant tout ça. De nos jours il y a tant de sites historiques bidons que l'on fait visiter aux touristes, et je ne dis pas ça uniquement pour Michel Desgranges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne seriez-vous pas en train de troller un brin, jazzman ?

      Supprimer
    2. Les trolls, les elfes, ça ne devrait pas choquer dans le paysage.
      Et puis un troll ça va, 6 millions de trolls bonjour les dégâts.

      Supprimer
  3. "la dame du lac, au moyen âge, ne s'appelle pas Viviane ; son nom est Ninienne ! C'est le poète Alfred Tennyson, au XIXème siècle, qui a altéré son nom dans ses Idylls of the King."

    En fait, Tennyson n'a fait que rétablir la vérité : celle qui disait s'appeler "Ninienne" avait bien pour nom Vivianne mais, affligée d'un bec de lièvre, elle ne réussit jamais à le prononcer correctement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous en savez plus long que moi.

      Supprimer
    2. Ne me flattez pas, cher Mat, c'est, comme dit si bien Robert Rankin un fait bien connu de ceux qui le connaissent bien.

      Supprimer
  4. Plutôt d'accord avec vous (cette fois). La forêt de Paimpont n'a rien de particulièrement charmant et les lieux "arthuriens" sont on ne peut plus quelconque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ose plus parler de Game of Thrones, de peur de vous briser le coeur.

      Supprimer
    2. C'est trop tard, trop tard (*sanglots*).

      Supprimer
  5. ce qui est le pire dans cet endroit, c'est la saleté laissée par les dizaines et dizaines de beaufs en campings cars, sans compter les parkings hideux dans une clairière...tout cela est moche, cher et ridicule , m'enfin, si certains aiment ça ! d'autant que la plupart ne connaissent de la légende que ce qu'un minable feuilleton télévisuel leur a raconté, c'est dire l'intérêt ! quand à manger des bonnes crèpes allez donc à Rochefort en terre où vous verrez un vrai village et une bonne crêperie, celle du Puits, sur la place, c'est celle de mon gars et il n'y a pas de mal à dire du bien de sa famille !

    RépondreSupprimer
  6. Question arbres & cailloux en Bretagne, mieux vaut se tourner vers Huelgoat, là c'est du sérieux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La forêt d'Huelgoat a bien plus de charme que celle de Paimpont, oui.

      Supprimer
    2. Et celle de Pont-Scorff, près de Lorient ?
      Je t'assure que quand tu la traverses en voiture la nuit, tu n'as pas envie de tomber en panne.
      Il y a une ambiance, des arbres torturés. C'est très sombre.
      Enfin, vaut mieux s'arrêter ailleurs.

      Supprimer
  7. Du coup, à lire les commentaires, je ne sais plus si je dois dire tu ou vous, moi.

    Bon. Mat, ca vous arrive de regarder Kamelott ?

    RépondreSupprimer
  8. J'avais loupé ce site-ci, moi.
    J'en étais restée au Cabinet des curiosités, que je n'arrive plus à trouver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ici même, mais j'ai changé le nom.

      Supprimer
  9. Brocéliande, c'est aussi le titre d'un film qui ferait "Game of throne" pout un document historique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec une histoire de druides ? Je ne l'ai pas vu, mais il me semble qu'ils en parlaient sur le site "Nanarland", ou un autre du même tonneau.

      Supprimer
  10. Je vous trouve bien dur Mat avec cette forêt ! Si cela permet aux gens de rêver, pourquoi pas... Et puis, ça leur aura fait prendre l'air (et ça, c'est encore gratuit). Pendant qu'ils sont dans cette forêt, ils ne s'abrutissent pas devant des séries de bas étage...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr, vous avez raison. D'une manière générale, il ne faut pas prendre complètement au sérieux mes billets de fulminations.

      Supprimer
    2. Je plaisantais aussi. Ceci dit, vous n'avez pas tort quand même ! Avez-vous vu le pseudo "tombeau de Merlin" ? Des bouts de tissu partout laissés par les promeneurs ! Quel carnage !

      Supprimer
  11. De toute manière Arthur était grand-breton, donc...

    Ceci dit, la forêt est jolie, tout comme ses différents sites que vous évoquez succinctement. S'il n'y avait pas ces hordes de touristes imbéciles cela pourrait être un lieu idéal pour se laisser aller à la magie des lieux, s'évader un peu de ce monde sans queue ni tête, dépourvu du moindre imaginaire, sans grandeur, sans honneur. Tout comme le voisin, le touriste est le nuisible le plus proche de l'homme.

    RépondreSupprimer