merlin

merlin

jeudi 26 septembre 2013

L'esplumeoir de Merlin

Comme les plus sagaces de mes lectrices l'auront probablement déjà observé, j'ai changé le nom de ce blog.

Pour une raison toute simple : je me suis aperçu que le nombre des sites ayant pour nom "le cabinet de curiosité" était de l'ordre du trillion. Je ne voulais pas d'un nom banal, d'autant moins qu'il me refoulait à la huitième page des résultats des moteurs de recherche.

J'ai donc choisi l'esplumeoir de Merlin. Il s'agit d'un lieu de la légende arthurienne, d'une mystérieuse demeure sylvestre de l'enchanteur, où vaticinent des fées, et que les chevaliers errants cherchent dans l'espoir d'y trouver conseil. Ils n'en retirent pas toujours exactement ce qu'ils souhaitaient. Consulter les oracles n'a jamais été simple, et déjà, en Grèce...

On s'est perdu en conjectures pour expliquer le mot esplumeoir

Est-ce le lieu où l'enchanteur écrit, avec une plume, couchant par écrit les merveilles du temps d'Arthur, ou d'autres graves événements, passés ou à venir ?

Est-ce le lieu où l'enchanteur se métamorphose, s'emplume pour devenir oiseau, comme le font souvent les êtres féeriques issus de la mythologie celtique ?

Les deux me conviennent. Je vais évidement me servir de ce blog pour y écrire. Et s'il pouvait aussi m'aider à me métamorphoser, ce serait mieux encore.

Quant à la nouvelle illustration, eh bien, j'aime à m'imaginer mes belles lectrices buvant mes billets avec les yeux enamourés de la Dame du Lac pour Merlin.

11 commentaires:

  1. L'écailleur de dragon, voilà un nom qui en aurait été pas commun pour un blog mais bon ce que j'en dit.

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quantité d'esplumoir ou esplumeoir de Merlin.
    Cela m'a même permis de découvrir un lien ; http://www.decourberon.com/merlin/folie.htm
    J'ai quand même vérifié si ce n'était pas toi qu l'avais signé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens, c'est vrai, quand on cherche via Google, y en a pas mal. J'ai Bing comme moteur de recherche par défaut, et via Bing, ça n'avait pas l'air pris.

      Zut, alors.

      Je vais finir par organiser un grand concours de noms pour le blog.

      Supprimer
    2. Moi, c'est déjà fait!

      Supprimer
  3. Et puis Merlin n'a pas très bien fini, si mes souvenirs sont bons.
    Vous pourriez peut-être appeler votre blog "Le trône de fer"? Juste une suggestion, comme ça.

    RépondreSupprimer
  4. Vous ne m'aidez pas beaucoup, messieurs.

    RépondreSupprimer
  5. "Les racines du Mat" ?
    (pour coller à l'illustration)

    RépondreSupprimer
  6. Sans vouloir vous vexer, Cher Mat, vos interprétation du mot "esplumeoir" sont bien fantaisistes ! Une simple enquête étymologique vous eût appris que ce terme avait pour origine le latin populaire *splumariu(m) lui même emprunté à l'Arabe (comme la grande majorité des mots latins) "Al splumarh" qui veut dire "Garçonnière". Il suffit de voir la photo dont vous illustrez votre article pour se rendre compte que la jeune femme qu'on y voit n'est pas venue en ce lieu pour enfiler des perles. Il est à noter qu'esplumeoir a eu une postérité par synecdoque (le meuble prenant le sens original de la pièce). Devenu argotique, le plumard désigne le lit mais dans des phrases comme "elle est bonne au plumard" on retrouve trace du sens original.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Votre érudition m'émerveille toujours.

      Supprimer