merlin

merlin

lundi 23 septembre 2013

Rions avec Game of thrones 2

C'est sur la recommandation de l'ami aristide que j'ai poursuivi le visionnage de la série.

Je crois que cet homme me hait. Mais que lui ai-je donc fait ?

Episode 2&3 : Drago Malefoy contre attaque

Il est difficile de résumer un épisode de Game of thrones. Les scénaristes, conscients des limites de leur "talent", ont renoncé depuis lurette à nous conter une histoire. Pour dissimuler cela, ils mettent en scène une myriade de personnages dans une succession de petites saynètes, de sorte que chaque épisode fait à peine avancer l'intrigue pour chacun d'eux. Un peu comme dans Les feux de l'amour, en fait.

Passons rapidement sur les pitreries amusantes de Daenerys Targaryen, la jolie drôlesse du dernier billet, qui a été mariée par son frère à un genre de Hun rigolo. L'une de ses suivantes, ancienne prostipute de son état, lui donne des conseils pour pimenter sa vie de couple. Oui, ils avaient tellement peu d'imagination qu'ils ont dû aller en chercher dans Sex and the city. Tout cela permet d'enchaîner quelques unes des pires scènes de fesse que j'aie jamais vues, mais je présume que ça empêche le téléspectateur de zapper.

Le bâtard, qui en fait s'appelle Jean Neige, rejoint la garde de nuit, corps de troupe dont l'objectif n'est pas de patrouiller dans les Super U, mais de défendre une parodie de mur d'Hadrien, quelque part dans le Nord. Le défendre contre quoi ? Les gardes eux-mêmes n'ont pas l'air de très bien le savoir. Ils se contentent de faire des allusions, d'un air sinistre et pénétré, à on ne sait trop quels croquemitaines dont on ignore s'ils sont légendaires ou réels. 

Oui, ces gens gardent ce mur depuis plusieurs siècles et ils ne savent même pas contre quoi. Ah, y a du niveau, là ! Je ne leur demande pas de tenir des archives et de les lire, histoire que l'expérience de leurs prédécesseurs leur serve : ils sont probablement tous illettrés de toute façon. Mais les nouveaux venus pourraient au moins poser la question aux vétérans. Remarquez, c'est peut-être comme ça que ces foutues légendes sont nées : les vétérans bizutaient les nouveaux en les envoyant à la chasse au marcheur blanc, quand ils ne leur faisaient pas chercher la clef du champ de tir à catapulte.

Parce que, oui, les bestioles tant redoutées par nos valeureux z-héros s'appellent des "marcheurs blancs". Personne ne nous expliquera de quoi il s'agit. C'est évidement un procédé minable, pour maintenir le téléspectateur dans l'ignorance de ce que savent les personnages, parce que même ces branquignols doivent avoir une idée sur la question. Sinon, pourquoi frissonneraient-ils à chaque fois qu'ils en entendent parler ?

Mais il en faut plus pour faire obstacle à ma sagacité, et j'ai deviné, moi, ce que sont les marcheurs blancs.

Le péril qui vient du Nord

Effectivement, au vu des rapports flous et mal définis que les gens du cru entretiennent avec la notion de religion, je comprends que l'arrivée d'une horde de pontifes romains les terrifie. Personnellement, je crains davantage les bandes de Roberts Marchenoirs belliqueux, mais ce n'est pas la même chose : je suis blogueur, moi, pas garde de nuit.

De temps en temps, les gens du coin ajoutent aussi, d'un ton grave et solennel, que "l'hiver vient". Ben oui, les gars, toujours après l'automne ! Et cinq minutes avant sa mort, Monsieur de La Palisse était encore en vie.

A part ces êtres plus ou moins mythiques, la garde de nuit défend le mur contre des hommes de chair et de sang, qu'elle appelle les sauvageons. Les sauvageons ! On ne leur a donc pas expliqué, à ces cons-là, que toutes les cultures se valent et que le seul barbare, c'est celui qui croit en la barbarie ? Putain, mais que fait BHL ? Je me demande si ces gens-là ne seraient pas un peu xénophobes, voire racistes. Au fond, leur mur ne sert jamais qu'a empêcher l'immigration de populations défavorisées en quête d'une vie meilleure.

Le noir, c'est classe : depuis que le Ku Klux Klan a adopté cette couleur pour ses costumes, il bat tous ses records de popularité.
Avant de rejoindre son trou perdu dans le Nord, Jean Neige a fait ses adieux à sa famille. En particulier, il a laissé une épée à une de ses sœurs, une gamine de dix ans. Ce type est complètement irresponsable, ou alors il espère que les accidents domestiques vont anéantir sa fratrie, ce qui lui permettra de revendiquer l'héritage.

Ce qui nous amène à la scène la plus profondément drolatique de cet épisode. On y voit l'une des filles de Boromir d'Eddard Stark, une jeune cruche que je soupçonne d'être lectrice Twilight, aller se promener avec son soupirant, un jeune gandin dont j'ai oublié le nom, mais que j’appellerai Drago, en raison de sa forte ressemblance avec Drago Malefoy, dans la série de films Harry Potter. C'est le fils du roi du patelin, celui qui est plagié sur Gimli, et il n'a pas l'air beaucoup plus futé que son père.

"Je ferai honneur à la Maison Serpentard Baratheon !"

Quand à la gamine, elle s'appelle Sansa, ce qui est très triste. Pour un peu, je la plaindrai d'avoir des parents si cruels, mais elle est tellement nunuche qu'elle le mérite presque. Du reste, ce n'est pas la plus mal lotie : dans l'ensemble, les personnages de cette série ont des noms à coucher dehors. Les scénaristes ont inventé n'importe quoi pour faire "médiéval" ; c'est bien simple, on se croirait dans Farador !


Donc, nos tourtereaux vont se balader au bord de la rivière. Hélas, ils y trouvent la sœur de Sansa, celle a qui Jean Neige a offert une épée, en train de jouer au duel, au moyen de bouts de bois, avec un petit roturier roux. Cette vision provoque l'agressivité de Drago, qui se met à menacer le roturier avec son épée, car lui en possède une véritable. ça doit être la coutume, dans ce patelin, de donner de vraies armes à de jeunes cons à peine pubères. Je suppose que c'est pour ça qu'aristide aime la série, mais je ne suis pas sûr que ce qui nous est donné à voir plaide en faveur de ses positions sur le droit de port d'armes.

Drago s'en prend donc violemment au roturier, apparemment sans raison aucune, mais je pense que c'est parce qu'il a reconnu en lui son ennemi mortel :

"Des cheveux roux, un regard inexpressif : tu es forcément un Weasley !"
Drago entreprend donc d'infliger une balafre à Ron, comme ça, gratuitement, par pure méchanceté. Il n'est même pas encore sur le trône qu'il commence déjà à se rendre impopulaire. ça promet. Heureusement que cette série "illustre le machiavélisme". J'imagine qu'après son couronnement, on pourra l'appeler le Roi Idiot, comme dans le Vieux Royaume de Jaworski. Tout cela est passionnant.

Enfin, cela dit, je ne m'y connais pas beaucoup en cruauté gratuite, étant quelqu'un de profondément gentil. J'ai donc demandé l'avis d'un comité d'experts. Tous m'ont confirmé que nous tenions là un futur champion.

"Drago, de Game of thrones ? Mon meilleur élève : je lui ai tout appris !"
"Drago, de Game of thrones ? Il est des nôtres, il a bu son verre comme les autres."
"Tant que Drago, de Game of thrones, existera, Mumm-ra existera !"
Ah, mais oui, c'est à ce point-là ! Heureusement que les personnages de cette série sont profonds, complexes et pas manichéens pour deux sous : qu'est-ce que ce serait, autrement !

Sur ces entrefaites, le loup domestique de la gamine intervient en mordant Drago, permettant au petit roturier de s'enfuir. Parce que, oui, la petiote a un loup domestique, agressif et susceptible de mordre. Ne vous en étonnez pas : Jean Neige lui a offert une épée, il peut bien lui avoir offert aussi un loup, dans l'espoir qu'il bouffe sa fratrie.

On pourrait penser qu'après ça, les parents de ces jeunes crétins leur confisqueraient leurs armes, mais non : Eddard Stark va jusqu'à faire donner des leçons d'escrime à sa fille, par un cosplay d'Inigo Montoya !

"Tou a toué mon père, prépare-toi à mourir !"

En fait, mon tort a été d'essayer de prendre cette série au sérieux, alors qu'il s'agit d'une désopilante parodie, d'une farce héneaurme à la Sacré Graal, qui recycle tous les clichés sur le moyen âge en les gonflant jusqu'à l'absurde, pour en démontrer le ridicule. Après les clichés sur les bâtards et sur le jeune noble arrogant qui maltraite gratuitement un roturier, j'imagine que nous aurons :

Episode 4 : Drago dévaste les champs de ses propres paysans (d'où proviennent ses revenus).
Episode 5 : Drago ordonne à ses paysans de battre l'étang pour faire taire les grenouilles.
Episode 6 : Drago fait enfermer un roturier dans les oubliettes de son château (il a oublié que c'était le cellier).
Episode 7 : Drago veut pratiquer le droit de cuissage (il croit que ça existe).
...

Ah, ça peut durer longtemps, comme ça.

Je vous tiendrai (peut-être) au courant.

19 commentaires:

  1. Votre mauvaise foi est toujours désopilante.
    Mais vous avez quelques saisons de retard...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne me donnerai même pas la peine de répondre à cette basse provocation.
    La vérité, c'est que votre précédent billet sur Game of Thrones est celui qui a eu plus de succès et vous voulez relancer le bouzin, comme un vulgaire blogueur de gouvernement en mal d'audience.
    Mais ça ne prend pas.
    Je le proclame donc Urbi et Orbi, Game of Thrones est non seulement la plus grande série télévisée de tous les temps mais en plus tous les auteurs de vos chansons de geste pris ensemble ne sont même pas dignes de décrotter les souliers des scénaristes de ce chef-d'oeuvre télévisuel.
    Quand à La Varende, s'il sait se montrer serviable et travailleur, on consentira peut-être à lui donner un emploi de sous-aide-garçon-de-course-adjoint sur le tournage de la prochaine saison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La vérité, c'est que votre précédent billet sur Game of Thrones est celui qui a eu plus de succès et vous voulez relancer le bouzin, comme un vulgaire blogueur de gouvernement en mal d'audience."

      Merde, je suis percé à jour !

      Supprimer
  3. Eh mais au fait, tout s'explique! Vous avez été biberonné à "Musclor" durant votre enfance et vous ne vous en êtes jamais remis (ça se comprend...).
    Ah, ces parents qui laissent regarder n'importe quoi à leurs enfants...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je présume que Madame votre mère vous lisait les œuvres complètes de Charles Murray pour vous endormir.

      Supprimer
    2. Charles Murray, c'est moi. Combien de fois faudra-t-il vous le dire?

      Supprimer
  4. Je n'irai pas jusqu'à dire que vous me donnez envie de regarder la chose, mais c'est limite…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faites donc : les occasions de rire sont si rares...

      Supprimer
  5. Enfin un article qui réussi à démonter cette escroquerie qu'est Game of thrones. Et avec la manière en plus ! J'avais moi-même déjà fait le rapprochement avec Sacré Saint Graal des Monthy Python. La différence c'est que les Monthy Python ne se prennent pas au sérieux.

    Et l'auteur de ce blog n'a encore rien vu... Plus ça avance plus on tombe dans le ridicule. Plus on se rend compte qu'il n'y a pas d'histoire, qu'il y a trop de personnages, que l"l'auteur" des livres et les "scénaristes" ne savent pas où aller si ce n'est de rajouter des scènes de gore et de sexe.

    RépondreSupprimer
  6. Toujours pas envie de regarder ce truc , déjà que mon épouse m'impose un Merlin où Guenièvre est interprétée par une actrice noire, je ne ne parles même pas des armures , du château car là on atteint le grand n'importe quoi.

    Au moins "le trône de fer" est une pure invention même si le récit vient d'une B.D

    RépondreSupprimer
  7. Je vais attendre que vous arriviez au haut moyen-âge pour donner mon avis ("Mariés deux enfants" par exemple).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La série avec Al Bundy ? C'était génial, ça !

      Supprimer
  8. Je vois que vous avez hérité du problème qui a atteint jacques, la multiplication de mes commentaires mais ne m' appelez Jésus, je n'y suis pour rien.

    Petite remarque, Dark Vador est au dessus du lot côté méchant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment peut-on encore dire ça, après l'avoir vu ado geignard dans la préquelle ?

      Supprimer
    2. Mais il n'était pas encore le grand Dark Vador, le seul , l'unique.

      Supprimer
  9. Vivement la suite ! Je "like" comme disent les gens branchouilles.

    RépondreSupprimer