merlin

merlin

jeudi 10 octobre 2013

Dans ce billet : une paire de roberts !

Je suis de nouveau de retour, et cette fois, comme on me l'a demandé, je ramène quelques photos. Très franchement, un déménagement n'est pas ce qu'il y a de plus photogénique, mais ma foi...

ça, ce sont des cartons.
ça, ce sont des bibliothèques.
Mes La Varende me regardent d'un drôle d'air. Je crois qu'ils m'en veulent de leur avoir fait quitter la Normandie.

ça, ce sont des livres

C'est moi qui fait vivre les éditions Honoré Champion.

J'ai mis les bouquins les plus lourds en bas.
La cinquième bibliothèque, arrivée ensuite.

ça, c'est mon lit.

J'ai reçu mon premier colis à ma nouvelle adresse. C'est émouvant.

Un crochet en chemin, sur les pas du fameux écrivain Didier Goux.

ça, c'est une branche.

Voilà, voilà.

11 commentaires:

  1. Une paire de Robert, je l'attendais celle-là. Et si tous les rayons sont pris, où est-ce que nous, les drôles d'oiseaux, nichons ?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai oublié celle du maréchal né Ney, tant pis.

    RépondreSupprimer
  3. De très loin votre meilleur billet de la vie du monde ! Encore bravo !

    RépondreSupprimer
  4. Mais... mais... je ne vois pas mon livre ! Ventre Saint gris, quelle impudence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si fait. Il est dans la troisième image, à gauche des La Varende, juste à droite du gros bouquin emballé dans du papier craft.

      C'est pas ma faute si le dos de la couverture est blanc.

      Supprimer
    2. Je m'aperçois effectivement en agrandissant l'image que le dos est vierge de toute impression. Ce n'est pas normal.
      En tout cas ce n'est pas ainsi que je l'ai composé.
      L'exemplaire que je possède a le titre imprimé sur le dos, comme il se doit.
      Je ne comprends pas pourquoi il n'en va pas de même pour le votre.
      Et j'en suis désolé.
      Déjà que la présentation est tristouille, pour des raisons de coût, si en plus le dos est tout blanc...

      Supprimer
    3. Ce n'est pas bien grave.

      Supprimer