merlin

merlin

mardi 29 octobre 2013

Entrer vivant dans la légende

"De Kadirli à Kozan, de Ceyhan à Adana et jusqu'à Osmaniye, toute la Çukurova apprit que Kalayci, sur les instances d'Ali Safa Bey, avait tendu un piège à Mèmed le mince, pour le compte d'Abdi Agha. Que Mèmed le Mince s'en était tiré sans une écorchure et, qui plus est, avait blessé Kalayci et tué deux de ses amis.

Dans la Çukurova et dans les montagnes du Taurus, l'histoire de Mèmed le Mince circulait de bouche à oreille en s'amplifiant. Tout le monde était du côté de Mèmed le Mince. La population des montagnes, à cause de sa renommée, pouvait défendre Mèmed le Mince contre tous ses ennemis, en tenant compte de tous les dangers qu'elle encourait. A n'importe quel prix.

-- Mèmed le Mince ? disait-on. Mèmed le Mince, un petit gamin. Mais tout cœur, des pieds à la tête. Il vengera le sang de sa mère. Il ne fera pas grâce à Ali Safa Bey de la rancune du village de Vayvay.

Les conséquences de la bataille entre Mèmed et Kalayci se firent encore mieux sentir au village de Vayvay. C'était le soir quand la nouvelle parvint au village. Tout le monde cessa de travailler pour se rassembler sur la place. Les villageois étaient contents. Ils avaient enfin trouvé un soutien. Un soutien comme Mèmed le Mince. Tous étaient en émoi. Chacun inventait quelque chose au sujet de Mèmed le Mince. En peu de temps, il devint légendaire. On lui inventa tant de prouesses, tant de hauts faits, que dix vies humaines n'auraient pas suffi pour les accomplir tous."

Mèmed le Mince, Yachar Kemal, 1955.

Demain, je me remets aux billevesées amusantes. Je crains de fatiguer mes lectrices.

12 commentaires:

  1. Quand j'ai découvert votre titre dans ma blogroll, j'ai cru un moment que vous aviez écrit un billet sur moi…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sincèrement navré de vous décevoir. Mais j'ai la ferme intention de faire votre panégyrique, dès la Saint-Valentin.

      Supprimer
    2. La Saint-Valentin, c'est l'anniversaire de Madame ma femme...

      Supprimer
    3. Vous faites donc, cher Michel, d'un bouquet deux coups !

      Supprimer
  2. Et vos infatigables lecteurs, qu'en faites-vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur ce blog, Madame, il n'y a que des lectrices. De belles lectrices.

      Supprimer
  3. Demain c'était il y a déjà trois jours.
    Ca vient ces billevesées amusantes, oui?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais pas inspiré. Et puis aujourd'hui, c'est la Toussaint. je ne peux pas raconter des billevesées amusantes le jour de la Toussaint, quand même !

      Supprimer
    2. Ben quoi la Toussaint?
      Vous n'êtes plus mahométan? Je m'y perds...

      Supprimer
    3. Je ne sais plus trop ce que je suis à vrai dire. Je n'ose plus me dire chrétien : Rémi Brague, qui doit savoir mieux que moi, ne m'y a pas autorisé.

      Supprimer
    4. Vous avez déjà songé à la scientologie? Ou alors à la secte Moon?

      Supprimer
    5. Je pensais plutôt à l'hindouisme ou au shintoïsme. Ou au taoïsme. ça a l'air bien, le taoïsme.

      Supprimer